16/03/2006

Abominables nuits

 

Une fois encore,

Une de ces interminables nuits
Ou je reste éveillée
Sombrant dans une triste et sombre mélancolie
Songeant à m'aspirer
Je me perds, je m'engouffre
Dans ces délires dont une fois de plus je souffre
J'aimerais doucement m'endormir
Puis de cette morne et triste réalité, m'enfuir
Par la suite, j'aspire à autre chose
Voici que je vire à l'overdose.

21:29 Écrit par lapetitepuce | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Dur !!! Dure cette mélancolie... Te souhaite plein de rayons de soleil dans ta vie tite puce... Bisous !!!
Merci pour ton passage sur mon blog !

Écrit par : quarkenciel | 16/03/2006

COURAGE ! Un jour le soleil brillera de nouveau dans ton coeur ! Tu oublieras cette lancinante blessure qui te laisse sans répit !
BISOUS et courage à toi petite puce !

Écrit par : Dorinael(Corinne) | 17/03/2006

Abominables nuits * Des nuits sans sommeils mais beaucoups d'éveils hum moi aussi je suis insomniaque mais se n'est pas d'aujourd'hui je n'est jamais aimés la nuit, bon courage à toi *Bisous

Écrit par : Marie | 18/03/2006

Les commentaires sont fermés.